Je ressens de la douleur

Lorsqu’en 2016 je commençais la rédaction du chapitre “la désillusion” de mon livre, je notais déjà une dégradation de la situation et la souffrance de notre peuple depuis la fin de la Transition politique. Aujourd’hui encore, quatre années après l’insurrection populaire la situation du Burkina Faso est catastrophique sur tous les plans notamment social, sécuritaire, politique et économique.

Nous avions tant espéré un changement de cap vers un Burkina meilleur, mais hélas…
Personne ne peut conserver du vin nouveau dans des vieilles outres, autrement les outres se cassent et tout est perdu (le vin et les outres) !

Le peuple burkinabé a des aspirations nouvelles, des exigences révolutionnaires qui doivent trouver en face d’elles un gouvernement innovant et entièrement dévoué à la cause de son peuple … que celui qui a des oreilles pour entendre entende.

C’est ensemble que nous bâtirons un Burkina meilleur.

Mon message sur les attaques de Yiougo

Chers compatriotes et amis du Burkina Faso,
Les forces du mal ont une fois de plus endeuillé notre peuple avec les attaques de Yiougo dans la province du Sanmatenga dans la nuit du 31 Décembre au 1er Janvier. Les populations dans leur légitime colère malheureusement incontrôlée s’en sont pris aux Peulhs avec lesquels cependant ils cohabitaient paisiblement depuis la nuit des temps. Les conséquences de ces affrontements sont énormes et le bilan lourd en perte de vies humaines. Observer le silence face à ces drames serait faire preuve d’une complicité à ces massacres et se rendre coupable au même titre que les assassins envers tout le sang qui arrose chaque jour la terre du Burkina. J’exprime toute ma compassion aux familles des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Que le Seigneur console nos cœurs affligés.
En ces temps difficiles, notre peuple doit plus que jamais se montrer brave et solidaire, afin de faire face avec courage et ténacité à l’adversité.
J’invite le gouvernement à plus de responsabilité et d’initiative pour mettre fin aux souffrances du peuple dont il est le garant de la sécurité.
C’est ensemble que nous bâtirons un Burkina meilleur.

Bonne et heureuse année 2019

Bonne et heureuse année 2019 chers compatriotes et amis du monde entier!

Ma prière est que 2019 soit meilleure sur tous les plans pour notre nation, pour vos familles et pour tous ceux qui vous sont chers.

Je demeure plus que jamais convaincu que ma vision qui est celle d’« Un Burkina Faso meilleur, un pays où chaque citoyen quels que soient son sexe et son âge, voit se réaliser son rêve dans un pays harmonieusement transformé en un havre de paix, de liberté, de justice et de progrès pour toutes les générations », verra un jour son accomplissement pour le bonheur de tous.

Que Dieu bénisse notre patrie le Burkina Faso.

Message de SEM Yacouba IsaacZida a l’occasion du 20ème anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo

Le peuple Burkinabè commémore en ce 13 décembre 2018, le 20ème anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert ZONGO et de ses trois (3) compagnons sous le signe de la poursuite de la lutte pour la manifestation de la vérité et la justice. Une fois de plus, tous les défenseurs de la démocratie, de la liberté de presse et d’opinion réclament vérité et justice pour les quatre suppliciés de Sapouy.
Directeur de Publication et Fondateur du premier journal d’investigation au Burkina Faso, Norbert Zongo a refusé de bâillonner sa plume jusqu’au sacrifice suprême.
Pour donner une suite conséquente à ces fortes attentes, également exprimées par les insurgés d’octobre 2014, le gouvernement de la transition, dès son installation, avait pris des actes forts sur différents dossiers dont, notamment, celui de Norbert ZONGO.

Mon gouvernement avait décidé de la réouverture du dossier, de la désignation d’un nouveau juge d’instruction, de la mise à la disposition du juge d’instruction, de moyens conséquents pour la conduite du dossier et, enfin, de l’exécution par le gouvernement de la Transition de l’arrêt sur les réparations, objet de la requête n°03/2011, rendu le 5 juin 2015 par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples dans la cause opposant les ayants droits de feu Norbert Zongo et 04 autres à l’Etat du Burkina.
En en jour anniversaire de l’acte ignoble du 13 décembre 1998, je voudrais réaffirmer avec force, toute ma solidarité avec tous les acteurs de la société civile ainsi que tout mon soutien et ma compassion aux familles des suppliciés.

Oui, quelque soit l’intensité de l’obscurité, elle finira toujours par s’emincir devant le rayonnement de la lumière.

Et j’en suis persuadé, la lumière de la lampe qui est allumée au lieu emblématique de la liberté de la presse, même si elle n’est pas visible par tous les Burkinabè, rayonnera un jour sur la terre des Hommes Intègres et même au-delà.

Vive la liberté de la presse !
Justice pour tous nos héros nationaux !
C’est ensemble que nous bâtirons un Burkina meilleur !
Que Dieu bénisse le Burkina Faso.

SEM Yacouba Isaac Zida

Communiqué – Yacouba Isaac Zida

Chers sœurs et frères du Burkina Faso;

Chers amis du Burkina Faso à travers le monde,

Ce 31 octobre 2018 marque le 4ème anniversaire de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 du vaillant peuple du pays des hommes. C’est une date gravée à jamais dans la mémoire collective des burkinabè.

C’est donc ce jour mémorable que j’ai choisi pour lancer officiellement mon site internet, ainsi que le livre que vous avez déjà bien accueilli dans une ardente recherche de vérité.

«Je sais qui je suis», est un livre autobiographique, premier tome d’une série de Témoignages, qui restitue certains faits et événements que le Burkina Faso (pays des hommes intègres), a connus dans le parcours de son histoire pendant ces trois dernières décennies. Écrit avec à l’esprit de restituer la vérité, cet ouvrage se veut être un livre historique pour les futures générations du Burkina Faso.

« Il y a des personnes qui aiment les livres comme des meubles, plus pour parer et embellir leur maison que pour orner et enrichir leur esprit »   disait La Rochefoucauld.

Mon plus ardent souhait, est que cet opus que je viens de mettre à la disposition de tous les lecteurs du monde, puisse  enrichir leur esprit  en quête de vérité.

De plus, depuis des années, vous êtes nombreux à désirer échanger avec moi, partager avec moi vos points de vue sur le devenir de notre pays. C’est désormais possible. Je voudrais donc vous informer du lancement des différents canaux de communications par le biais desquels nous pourrons désormais échanger en toute convivialité et fraternité.

Site web: www.isaaczida.com

Facebook: www.facebook.com/SEMYIZ/

Twitter: https://twitter.com/SemZida

J’invite tous ceux qui visiteront ces différentes plateformes, à en faire leurs outils personnels, à travers lesquels nous pouvons contribuer chacun, à l’édification d’un Burkina Faso de Justice, de Paix et de Prospérité.  

S’informer sur les questions relatives à la vie de la nation est un acte citoyen et un devoir patriotique. Mais au-delà de s’informer nous pouvons ensemble, dans une synergie d’idées, faire bouger les lignes.

Ensemble, nous pouvons œuvrer pour un Burkina plus radieux!

Que Dieu bénisse le Burkina Faso!

Points de Vente